Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Actualité’ Category

Charabia républicain

C’est le dernier exercice à la mode, pas un homme politique qui n’ait en effet publié une tribune dans un grand quotidien pour définir ce qu’était l’identité nationale. De droite ou de gauche, les politiques s’opposent mais les idées sont pourtant les mêmes. Dans le Figaro de vendredi dernier Roger-Gérard Schwartzenberg, ancien ministre et président d’honneur du Parti radical de gauche, nous donne ainsi le parfait exemple des galimatias produits ces dernières semaines. Dans une tribune intitulée Ces étrangers qui font la France, celui-ci s’inquiète de l’actuel débat « pouvant laisser penser que les étrangers, voire les Français issus de l’immigration, risqueraient de menacer l’identité française ». Il convient selon lui de « rappeler quelques dates, quelques faits, sur ceux qui sont venus d’ailleurs et ont contribué à écrire l’histoire de la France et à illustrer sa culture ».

Comme la majorité de nos politiques il ne connait malheureusement pas l’histoire de notre pays, ou plutôt il la confond avec celle de la république. L’identité nationale n’est donc pas née à Bouvines mais avec la révolution de 1789. Mais cette époque n’étant pas non plus totalement représentative de la France que l’on tente de nous vendre, terre d’immigration et d’ouverture, il démarre sa démonstration en 1870, par la naissance de la IIIème république. Léon Gambetta, fils d’immigré italien, en est alors le fondateur. Lui aussi fils d’Italien, Emile Zola sauve un peu plus tard l’honneur du pays en dénonçant le procès fait à Alfred Dreyfus. Notons au passage que les parents de ces deux brillants hommes leur ont donné un prénom tout à fait français, ce qui n’est bien souvent pas le cas des populations immigrées actuelles. Il poursuit sa liste avec d’autres intellectuels ou artistes ayant immigré en France : Apollinaire, Kessel, Gary, Beckett, Ionesco, Modigliani, Soutine, Chagall et Picasso. Il nous interpelle alors « Peut-on imaginer la France, son histoire et sa culture sans ces hommes venus s’y établir parce qu’elle était le pays des droits de l’homme (ce terme pouvait évidemment ne pas y être), parce qu’elle était, alors, porteuse des grandes valeurs républicaines, dont la fraternité, fondement principal de notre identité nationale ? ».

La ficelle est grosse et la méthode toujours la même, pourtant peu de monde s’en offusque. Elle dénote l’objectif final de ce débat : Construire une histoire de France à la sauce républicaine, légitimant les politiques immigrationnistes actuelles et le métissage, but ultime de notre société. Il convient donc d’effacer plus de 1000 ans de monarchisme et de catholicisme au profit d’une république vieille de 150 ans, déjà à bout de souffle pourtant, et dont les principes s’annihilent entre-eux. Il n’est donc question que d’un pays où les Français de souche n’existent pas, un pays d’immigration et d’invasion. Il convient alors de rappeler qu’entre les invasions du Vème siècle et la seconde moitié du XXème siècle, la population est restée la même. M. Schwartzenberg nous parle simplement d’artistes, et plutôt récents, mais il oublie de parler de ceux qui ont construit notre pays, façonné son territoire. Que fait-il de Clovis, Saint-Louis, Philippe Auguste, Du Guesclin, Bayard et François Ier ? Et le bon roi Henri, Turenne, Condé, Louis le Grand ou bien Vauban ? Que fait-il de Thibaut de Champagne Guillaume de Machaut, François Villon, Ronsard, du Bellay, la Fontaine, Fragonard, David, Degas, Monet ou bien Cézanne ? Peut-on également nier l’influence de l’Eglise romaine sur la France, ses monuments et sa politique durant des siècles ? De même, peut-on comparer l’immigration d’il y a un siècle ou d’il y a 50 ans, au volume restreint et venant d’autres pays européens, aux populations actuelles venant du Tiers monde par centaines de milliers ? L’auteur de cette tribune ne remarque-t-il pas que les personnes dont il prend l’exemple partagent tous la même culture occidentale ?

« Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau » rappelle le général de Gaulle. Exacerbées par des politiques en quête de clientèle, les différences sont aujourd’hui célébrées comme un enrichissement. Mais peut-on voir comme un enrichissement culturel des femmes voilées de la tête aux pieds déambulant dans nos rues ? Peut-on décemment comparer des écrivains de la Mitteleuropa à des joueurs de djembe ou des chanteurs de rap crachant leur haine de la France ou leur amour du Maghreb ? A la différence des immigrés précédents, ces populations, dont les valeurs et la religion ne peuvent s’accorder aux nôtres, ne viennent pas en France avec la volonté de s’intégrer ni de travailler mais de bénéficier des largesses de l’Etat-mama, bientôt ruiné. Mais attention, il ne faut surtout pas les « stigmatiser », ce la renverrait en effet aux « heures les plus sombres de notre histoire ». La France est ainsi le seul pays au monde où des touristes venus découvrir les charmes de notre capitale tombent sur plusieurs milliers d’Algériens fêtant la victoire d’un match de foot dans le délire le plus complet. « Pour être fidèle à la tradition française, à la fois ouverte et intégratrice, il faudrait donc parler moins d’identité nationale et d’avantage de citoyenneté républicaine. Avec ses piliers qui ont pour noms humanisme, laïcité, école publique, égalité des chances, égalités des sexes ». Orwell n’aurait pas trouvé mieux…

Pour finir, « la gauche n’est en rien indifférente à la nation, à ce concept forgé par la révolution de 1789, mouvement universaliste, exempt de toute hostilité envers les autres peuples ». Mais envers le peuple français ? Les victimes de la terreur apprécieront… Mais le peuple a-t-il seulement déjà donné son avis ? 1789 fut un mouvement bourgeois, par les bourgeois et pour les bourgeois ayant pour seul objectif de renverser la royauté à son profit. Nos élites, formées dans le même moule républicain et suivant leurs propres intérêts, au contraire d’un roi dont le rôle était de soutenir le peuple et freiner la cupidité de la bourgeoisie, ne représentent en rien les Français. Le peuple n’a ainsi jamais profité de cette révolution. Il est pressé par un Etat jacobin s’immisçant dans les moindres recoins de sa vie privée, établissant une véritable police de la pensée. A l’heure de la mondialisation et de la grande victoire du capitalisme, où les nationalismes sont perçus comme des menaces, ce constat est plus vrai que jamais. Le débat actuel sur l’identité nationale n’est qu’un écran de fumée, une manœuvre politique destinée à capter l’attention de l’électorat conservateur déçu par deux années de sarkozysme, les Français l’ont bien compris. Mais il est surtout, comme je le disais plus haut, une tentative de modifier l’histoire de notre pays afin de légitimer les politiques immigrationnistes et métissolatres ainsi que le projet de société que l’on tente de nous imposer. Mais les Français de souche, encore largement majoritaire, semble s’exaspérer de la situation actuelle. Insécurité grandissante, chômage, scandales financiers, la corde se tend mais ne rompt pas encore. Prions…

Publicités

Read Full Post »

La Tour Eiffel adopte ce mardi les couleurs du drapeau turc pour marquer le début de la Saison de la Turquie en France. Du 6 au 11 octobre, le monument-phare de la capitale française sera illuminé en rouge et blanc pour marquer cette saison culturelle, qui se terminera en mars 2010.

Outrage

«Notre démocratie est uniquement le train dans lequel nous montons jusqu’à ce que nous ayons atteint notre objectif. Les mosquées sont nos casernes, les minarets sont nos baïonnettes. Les coupoles nos casques et les croyants nos soldats.» Recep Erdogan, 1er ministre turc

Read Full Post »

Oktoberfest

 

Samedi, à Munich, le coup d’envoi des 16 jours de festivités de la fête de la bière a été donné par le maire de la ville, en perçant le premier tonneau de bière à midi pile comme le veut la tradition depuis 1810. Les milliers de Bavarois en tenues traditionnelles et les nombreux touristes présents se sont ensuite rassemblés sous d’immenses tentes pour boire des Maß d’un litre et chanter des chants traditionnels bavarois. Au total 6 millions de personnes sont attendus, et autant de litres de bières seront consommés.

oktoberfest

Alors qu’en France, le même jour, se déroulait la techno-parade et la journée du patrimoine, toutes les deux marquées par le gloubiboulga républicain, et pour la première d’émeutes, on peut se poser la question de savoir si un tel évènement pourrait avoir lieu en France. Dans notre pays où le patrimoine et les traditions sont rabaissées et moquées par des élites méprisantes, des classes supérieures boboïsantes qui ne jurent que par des concerts de djembés équitables fabriqués en bouse de zèbre et une jeunesse abreuvée de « métissage », « diversité » ou autres droits de l’Homme, un tel évènement serait sûrement dur à mettre en place. Des français en tenues traditionnelles buvant et chantant, ce serait également une « provocation » pour les musulmans en cette période de ramadan, puisque ces derniers régissent dorénavant la vie publique de notre pays. On pourrait s’attendre également à une levée de boucliers de la part des centaines d’associations communautaristes pour qui la France doit se transformer et intégrer les coutumes des millions d’immigrés qui désormais y vivent, et non l’inverse. Il reste bien quelques évènements comme les férias dans le sud-ouest, mais jusqu’à quand?

Read Full Post »

Festivus

 

La propagande et la douce utopie n’ont pas résisté à la réalité. La techno-parade, symbole des bobos parisiens, jeunes écervelés et autres dégenrés se trémoussant dans tous les sens, s’est heurtée de plein fouet aux populations pleines de talents et de richesses de certains quartiers. Placées sous le signe de la « mixité musicale et ethnique », les festivités ont du être arrêtées une heure à l’avance à la suite de troubles place de la Bastille. Vols et violences en groupe, policiers cibles de jets de bouteilles, les bandes de « jeunes » ont encore réussi à transformer une manifestation musicale en émeute. Il est à noter qu’ après ce nouvel exemple très réussi de « vivre ensemble »,  aucun média ne rapporte ces évènements. On se demande pourquoi…

Read Full Post »

La chute d’Hortefeux

Read Full Post »

« l’Islam est une religion formidable de justice et de progrès » Barack Hussein Obama.

Les médias nous en apporte en effet la preuve tous les jours. Encore aujourd’hui Le Figaro nous donne un bel exemple de tolérance et de vivre ensemble:

Un Marocain vivant dans le nord de l’Italie, opposé à la relation de sa fille musulmane de 18 ans avec un Italien catholique de 31 ans, a tué hier la jeune femme et blessé le jeune homme, rapporte aujourd’hui la presse italienne. Dafani El Ketawi, 45 ans et aide-cuisinier dans la région de Pordenone, dans le nord-est de l’Italie, a intercepté la voiture du jeune Italien, Massimo De Biasio, dans laquelle se trouvait également sa fille, Sanaa. « Les deux jeunes ont été attaqués immédiatement. Massimo de Biasio n’a même pas eu le temps de sortir de la voiture où il a été touché par plusieurs coups de couteau sans gravité. Sanaa a cherché en revanche à fuir mais elle a été frappée quelques mètres plus loin par une série de coups de couteau à la gorge », écrit le quotidien La Repubblica.

Selon les témoignages cités par le journal, le Marocain avait déjà menacé de mort à plusieurs reprises le jeune Italien, qui vivait depuis plusieurs semaines déjà avec Sanaa. « C’est un crime horrible, inhumain, inconcevable, fruit d’une guerre des religions absurde qui est arrivée même dans nos maisons », a réagi mercredi la ministre de l’Egalité des chances Mara Carfagna.

Surtout ne tirons pas de conclusions trop hâtives ! Il ne faut pas stigmatiser

Read Full Post »

Ouverture de la chasse

Read Full Post »

Older Posts »